Comment améliorer la qualité de l’air chez soi ?

L’atmosphère que nous respirons chez nous est un élément essentiel à notre bien-être. Malheureusement, sa pureté est souvent médiocre, en raison notamment des polluants domestiques. Par chance, il existe des moyens simples et efficaces pour respirer un air sain chez soi.

Comment bonifier la qualité de l’air chez soi ?

Si vous souhaitez améliorer la qualité de l’air chez vous, il est crucial d’identifier les sources de pollution de l’air. Nous pensons généralement – à tort – que nous sommes en sécurité chez nous, pourtant les sources de pollution atmosphérique intérieure sont nombreuses : appareils de chauffage, climatisation, produits d’entretien ménager, matériaux de construction, animaux domestiques… Toutes ont un impact plus ou moins important sur la qualité de l’air intérieur que nous respirons.

Dès lors que vous aurez identifié les sources de pollution atmosphérique, il vous sera facile de prendre les mesures adéquates pour réduire ou éliminer les contaminants chez vous. Par exemple, si vous utilisez des produits d’entretien ménager contenant des composés organiques volatils (COV), il vous sera aisé de les remplacer par des actifs plus propres comme le vinaigre ou de les limiter au maximum. De nombreux produits d’entretien sont notamment disponibles sous forme de concentrés, ce qui permet de restreindre le nombre de vaporisations nocives dans l’air.

Les appareils de chauffage et de climatisation peuvent également contribuer à la pollution atmosphérique intérieure en répandant des particules fines dans l’air. Dans ce sens, il est important de veiller à ce que ces appareils soient entretenus selon les recommandations du fabricant et à ce que les filtres soient changés régulièrement. Notez que de nombreux types de filtres – dont les filtres HEPA – sont désormais disponibles pour aider à capturer les particules fines.

Enfin, les matériaux de construction et les meubles peuvent aussi contenir des composés organiques volatils (COV) capables de se dégrader et de libérer des particules fines dans l’air. Pour limiter les risques, il est essentiel de choisir des matières sans COV ou de les traiter afin de réduire leur potentiel de contamination atmosphérique. A cet effet, les meubles en bois massif sont une bonne option, car ils ne comportent pas de COV.

Lire aussi  Remèdes naturels contre les otites: Découvrez notre astuces & conseils !

La qualité de l’air intérieur, un enjeu de santé publique

Selon une étude de l’OMS, les personnes exposées à des niveaux élevés de pollution atmosphérique intérieure auraient un risque accru de maladies respiratoires, cardiovasculaires et de cancer. La pollution atmosphérique intérieure est un problème de santé publique majeur. Il est donc important d’agir pour vous d’améliorer la qualité de l’air que vous respirez. Voici quelques conseils pour y parvenir :

  • Aérez régulièrement les pièces de votre maison ou de votre appartement. Ce geste simple et anodin permet d’évacuer les polluants atmosphériques. Pour une ventilation efficace, laissez les fenêtres grandes ouvertes au minimum 10 minutes, matin et soir.
  • Contrôler la température et l’humidité de l’air intérieur. Une chaleur trop élevée favorise la prolifération des bactéries et des virus, tandis qu’une humidité excessive encourage la multiplication des acariens, responsables de nombreuses allergies. Il est donc important de maintenir une chaleur et une humidité adéquates afin d’améliorer la qualité de l’air intérieur.
  • Veillez à ce que les pièces de votre maison ou de votre appartement soient bien ventilées. Une mauvaise aération avantage l’accumulation des polluants atmosphériques dans les pièces. Il est dès lors essentiel de ventiler correctement les pièces afin de bonifier la qualité de l’air intérieur.

Quels sont les facteurs qui influencent la qualité de l’air intérieur ?

Les facteurs qui influent sur la qualité de l’air intérieur sont nombreux et peuvent être divisés en trois catégories :

  • Les sources d’air intérieur peuvent être naturelles ou artificielles. Elles comprennent les portes et fenêtres ouvertes, les cheminées et les vents extérieurs, ainsi que les appareils de chauffage, de climatisation et de ventilation, les produits chimiques domestiques tels que les détergents, les nettoyants, les parfums et les cosmétiques.
  • Les systèmes de ventilation jouent un rôle important dans la qualité de l’air intérieur. Ils fournissent une arrivée d’air frais et éliminent les contaminants atmosphériques. La ventilation peut être naturelle (elle se fait par les ouvertures de fenêtres et des portes) ou forcée (via le recours à un système de ventilation mécanique, un ventilateur ou un extracteur d’air).
  • Les occupants jouent un rôle majeur dans la qualité de l’air intérieur. Ils contribuent à la pollution atmosphérique en émettant des contaminants tels que la fumée de cigarette, les gaz d’échappement et les produits chimiques domestiques. Autre pollution plus inquiétante, les occupants peuvent également contribuer à la pollution microbienne en transportant des micro-organismes pathogènes à l’intérieur de la maison.
Lire aussi  L'intérêt du défibrillateur semi-automatique pour sauver des vies

Comment assurer une bonne ventilation de son logement ?

La ventilation permet d’aérer les pièces et d’évacuer les polluants. Il existe de nombreux systèmes pour ventiler un logement. Parmi eux, on compte :

  • La ventilation naturelle est le mode de ventilation le plus simple et le moins coûteux. Cependant, elle ne permet pas toujours d’assurer une bonne qualité de l’air intérieur, car elle dépend des conditions météorologiques extérieures (vent, pluie, etc.).
  • La ventilation mécanique contrôlée (VMC) est un système de ventilation plus performant que la ventilation naturelle, car il permet de réguler le débit d’air entrant. Cependant, ce système est plus coûteux à mettre en place.

La ventilation double flux est une amélioration de la VMC. Plus performante, elle permet de récupérer la chaleur contenue dans l’air vicié et de la transférer à l’air neuf. Ce système est toutefois plus coûteux et plus compliqué à déployer.

Laisser un commentaire