Libido en berne ? Les 13 coupables insoupçonnés et comment les démasquer !

Dans la vie conjugale, les périodes au cours desquelles l’un ou l’autre des partenaires souffre d’une baisse du désir sexuel peuvent être particulièrement déconcertantes et avoir un effet néfaste sur la relation. La libido est influencée par un vaste éventail de facteurs psychologiques et physiologiques, rendant parfois difficile la compréhension des raisons de cette diminution du désir. Il est essentiel de prendre en compte ces facteurs pour mieux appréhender les fluctuations de la vie sexuelle d’un couple et trouver des solutions pour revitaliser cette dimension essentielle de l’intimité partagée. Voici les problèmes les plus courants qui peuvent entraver notre vie sexuelle et les moyens de les surmonter pour retrouver une existence épanouissante sur le plan sexuel.

Le stress

Vous êtes peut-être de ceux qui résolvent les soucis de manière optimale et efficiente sous tension. Cependant, en état de stress, il est ardu de se percevoir comme séduisant. Le stress professionnel, les difficultés financières, les soins à prodiguer au bambin atteint de rougeole et autres situations semblables peuvent réduire drastiquement la libido. Plusieurs techniques existent pour maîtriser votre stress et votre praticien peut vous épauler en la matière.

Problèmes relationnels

Les enjeux non résolus auxquels les couples font face sont de grands adversaires de notre vie intime. Pour les femmes, en particulier, la proximité affective est un ingrédient essentiel en matière de désir sexuel. Disputes fréquentes, absence de communication, trahison de confiance, tout cela constitue des entraves à l’intimité et touche la vie sexuelle.

Alcool

alcool

Les boissons alcoolisées sont reconnues pour leur capacité à nous dévergonder. Toutefois, un verre ou deux avant le coucher n’ont pas toujours l’effet anticipé. Parfois, l’alcool peut même inhiber le désir sexuel, et le partenaire peut être révulsé si vous dépassez la limite.

Sommeil insuffisant

sommeil insuffisant

Si les ébats nocturnes, avant le coucher ou le matin deviennent rares, peut-être vous mettez-vous au lit trop tard ou vous éveillez-vous trop tôt. Vous pouvez également souffrir d’insomnie ou d’apnée du sommeil. Tout ce qui perturbe votre sommeil aura également un impact sur votre vie sexuelle. Le manque de sommeil conduit à l’épuisement, et l’épuisement ne se concilie guère avec la libido.

Lire aussi  Avis 2024 sur les pilules Performer 8: Arnaque ou vraiment efficace ?

Les enfants

Prendre soin de l’enfant, en soi, ne devrait pas affecter votre vie sexuelle, mais il peut être assez complexe de trouver l’intimité nécessaire lorsque les enfants sont éveillés. Une solution serait d’engager une nourrice. Si l’enfant est encore un nourrisson, essayez de planifier vos activités en couple pendant les heures où le petit dort.

Certains médicaments et traitements

Certains médicaments sont associés à une diminution de la libido. Parmi eux se trouvent :

  • antidépresseurs ;
  • les médicaments qui régulent la tension artérielle ;
  • antihistaminiques ;
  • certains contraceptifs oraux ;
  • chimiothérapie ;
  • médicaments anti-VIH.

Si les médicaments sont à l’origine d’une diminution de la libido, discutez avec votre médecin de la possibilité de diminuer la dose ou de modifier la prescription. Ce ne sont pas les seules catégories de drogues qui affectent la vie sexuelle. Si peu de temps après le début d’un nouveau traitement, vous remarquez des changements dans votre vie sexuelle, consultez votre médecin. N’arrêtez jamais un traitement sans consulter le médecin au préalable!

Perception de son propre corps

Il est difficile de se sentir séduisant si vous n’appréciez pas votre propre corps. La honte, le sentiment d’être trop gros ou trop mince, même si ce n’est pas le cas, sont des émotions qui diminuent également le désir sexuel. Si votre partenaire éprouve de tels sentiments, vous pouvez l’encourager et l’aider à se sentir à nouveau bien dans sa peau, ce qui relancera implicitement également votre vie sexuelle.

Obésité

obésité

Des études montrent que chez les personnes en surpoids ou obèses, le désir et le plaisir sexuel sont plus faibles, ainsi que les performances sexuelles. Les causes ne sont pas clairement établies, mais elles sont liées à une faible estime de soi, à des relations insatisfaisantes, à la stigmatisation sociale et à des problèmes psychologiques.

Dysfonctions érectiles

La dysfonction érectile est un type de condition sexuelle différent de la perte de libido (le terme médical désignant la perte de désir sexuel). La plupart d’entre eux peuvent être résolus en suivant les instructions du médecin. Mais la plupart des hommes qui souffrent de dysfonction érectile s’inquiètent pour leur vie sexuelle, mais cette inquiétude même peut être l’ennemi qui tue le plaisir.

Lire aussi  Comment choisir des jouets coquins pour vous amuser entre hommes ?

Faible taux de testostérone

testostérone

La testostérone augmente le désir sexuel. Au fil du temps, les niveaux de testostérone des hommes commencent à baisser. Cependant, tous les hommes ne connaissent pas une diminution du désir sexuel en même temps que la diminution des niveaux de testostérone. La testostérone est également liée au désir sexuel chez les femmes, mais l’équilibre hormonal des femmes est beaucoup plus complexe que celui des hommes et il y a plus de facteurs impliqués. Il n’a pas encore été prouvé que le traitement hormonal est aussi sûr et efficace pour les femmes que pour les hommes.

Dépression

Cela peut sembler injuste. De nombreux antidépresseurs ont pour effet secondaire de diminuer le désir sexuel. Mais c’est aussi l’un des symptômes de la dépression. Si le désir sexuel diminue, cela pourrait être un signe que vous souffrez de dépression. La dépression est une maladie qui peut devenir grave. Il est préférable de consulter un médecin ou un psychologue.

Ménopause

Environ la moitié des femmes ont moins de relations sexuelles après la ménopause, même si elles sont conscientes qu’une vie sexuelle active est importante pour le maintien de la santé. Les symptômes de la ménopause, comme la sécheresse vaginale, peuvent rendre les rapports sexuels moins agréables et parfois même douloureux. Mais les changements hormonaux qui se produisent pendant la ménopause ne sont qu’une partie du problème. En vieillissant, une femme doit tenir compte de la qualité de la relation qu’elle entretient avec son partenaire, de l’opinion qu’elle a de son propre corps, de l’estime de soi et du type de drogues qu’elle utilise pour maintenir une vie sexuelle équilibrée.

Manque d’intimité

Le sexe sans intimité est un ennemi de la libido. L’intimité est le mot de code pour le sexe. Si votre vie sexuelle est dans une impasse, essayez de passer plus de temps dans l’intimité avec votre partenaire, sans avoir de relations sexuelles. Discutez, échangez des impressions, des opinions, exprimez votre affection. À mesure que l’intimité augmente, vous verrez également l’effet sur votre vie sexuelle.

Laisser un commentaire