Traitement Préventif Efficace contre les Récidives d’Infarctus: L’Aspirine

D’après une recherche parue dans la revue médicale « Journal of the American Medical Association » de provenance américaine, il est essentiel de prendre de l’aspirine chaque jour après avoir subi un infarctus. Cependant, la majorité des patients ne suivent pas ce traitement préventif. Néanmoins, l’aspirine pourrait diminuer d’un quart les probabilités de subir un autre infarctus.
Le rôle de l’aspirine dans la prévention de nouveaux épisodes d’infarctus. D’après une recherche récemment publiée dans le Journal of the American Medical Association, revue médicale basée aux États-Unis, la prise quotidienne d’aspirine après un infarctus est d’une importance capitale. Pourtant, rares sont ceux qui respectent ce conseil dans le monde et en France. Ce médicament abordable pourrait sauver de nombreuses vies.
Cette étude a été basée sur plus de 10 000 adultes de 51 pays différents qui avaient déjà subi un infarctus, dans le but de vérifier combien d’entre eux suivaient effectivement ce traitement de prévention simple : l’aspirine. En effet, la prise d’aspirine est une des recommandations majeures pour les personnes ayant déjà subi une crise cardiaque. Malheureusement, bien trop peu en font l’usage, y compris en France, où seulement 65% des patients se conforment à l’ordonnance médicale.

Probabilité de récidive de 20%

Selon le professeur Gabriel Steg, cardiologue à l’hôpital de Bichat à Paris, cette réalité est très désolante. « Les chances de subir un nouvel infarctus suite à un premier sont loin d’être négligeables. Elle est d’environ 20% la première année et se situe entre 20 et 25% pour les trois années qui suivent. C’est un sujet sérieux mais fort heureusement, on peut en réduire les chances grâce à des médicaments et en tête de ces médicaments, on retrouve une petite dose d’aspirine qui a pour effet de fluidifier le sang. Ceci a une efficacité qui a été largement prouvée.»

Lire aussi  Brûlure d'estomac : le miel comme apaisant naturel

D’où vient le problème alors ? Les médecins ne mettent peut-être pas assez l’emphasis sur l’importance de ce traitement préventif à suivre à vie et les patients pourraient également manquer de conscience de son importance. Pourtant, les recherches le confirment, l’aspirine diminue d’un quart les chances de subir un autre infarctus.

source originale: europe1.fr

Laisser un commentaire