Ehpad lyonnais adopte les traitements homéopathiques avec succès

A Bron, aux alentours de Lyon, des traitements homéopathiques sont en cours d’essai depuis nombreuses années dans une résidence pour personnes âgées et produisent des effets bénéfiques. La satisfaction est unanime parmi les patients et la distribution de calmants a persu de 50%. Europe 1 a réalisé un reportage inédit sur cette nouvelle approche.

L’idée innovatrice d’un gériatre d’un ehpad proche de Lyon a été de recourir à l’homéopathie pour traiter les indispositions et les maladies habituelles plutôt que de se dépendre du paracétamol. Le premier bilan, après cinq ans d’experimentation, applaudit cette initiative. La consommation d’antibiotiques et d’antidouleurs a considérablement diminuée.

Une clientèle comblée par les effets positifs

« Vous pouvez percevoir le bruit des granules ? On l’appelle allium cepa, en d’autres termes c’est de l’oignon et ça sert aux rhinites » expose le docteur Eyrolles lors d’une entrevue avec Europe 1. Des granules blanches, qui se dissolvent sous la langue, calment une grippe, une infection urinaire ou autre conjonctivite. En s’écartant des comprimés classiques, le docteur Eyrolles a gagné la confiance les résidents de l’ehpad proche de Lyon où il pratique.

« Confrontée à la maladie de charcot mes muscles degénèrent, ici le traitement force le muscle à se maintenir constant tout en créant une sensasion d’amelioration. Certains médicaments avaient des effets secondaires agressifs ce traitement me convient parfaitement. » Révèle une patiente de la maison de séjour chronique résidentielle de Bron

Un recul de 50% des prescriptions d’antalgiques

Justine, une infirmière considère aujourd’hui indispensables les tubes de couleur violette, verte et jaune : « Vous avez le petit tube d’homéopathie disponible à côté des stylos et des surligneurs ! » . Toute l’équipe a reçu une formation sur l’homéopathie dispensée par le Dr Eyrolles. Appliquée depuis 5 ans la méthode laisse de plus en plus des médicaments allopathiques inutilisés.

Lire aussi  Experts soulignent : nombreux décès par mort subite chez l'adulte pourraient être évités

« Nous avons entrainé un recul de 50% en anti douleur. et donc moins d’antibiotiques et de prescriptions de chlorhydrate d’hydroxyzine tendaient à favoriser l’équilibre. Si nous réussissons à réduire la cause de chutes qui sont les médicaments donc c’est du bon pour les patients. » explique le docteur.

Bientôt, le docteur Eyrolles voudrait partager son expérience positve avec ses homologues à travers la France dans l’optique que l’homéopathie devienne plus populaire dans maints établissements comme le leur, les rendants différents et performants.

Laisser un commentaire