Moderna projette de lancer de nouvelles initiatives santé dans les cinq prochaines années

Dans une annonce récente, Moderna signale l’objectif audacieux de mettre sur le marché jusqu’à 15 nouvelles offres au cours des cinq prochaines années. Dans ce processus expansif, l’entreprise américaine de biotechnologie envisage également de préparer jusqu’à 50 nouveaux produits à entrer en phase d’essais cliniques sur la période prévue.

Moderna, qui est renommée pour avoir développé l’un des premiers vaccins anti-Covid-19 à ARN messager, compte non seulement ajouter de nouvelles offres à son catalogue, mais prévoit également d’élargir les tactiques employées vers de nouveaux usages futuristes tels que l’application de la technologie de l’ARN messager sur d’autres types de pathologies, particulièrement dans l’arène de l’oncologie.

Approche encourageante pour l’actualisation du vaccin anti-Covid

Moderna dévoile des sequential monometers positifs sur sa phase 3 (étape déterminante d’essais cliniques avant toute possible distribution sur le marché) pour leur option de vaccin contre la grippe. En outre, l’entreprise a sollicité l’autorisation de mise en circulation chez un éventail de pays pour son produit candidat visant à lutter contre le virus respiratoire syncytial ou VRS qui met régulièrement en cause des bronchiolitis.

Le vaccin optimisé contre le Covid-19 de Moderna a reçu l’aval des instances de santé américaines en début de semaine. Sitôt après, un conseil favorable lui a également été attribué ce jeudi par le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA), précisément pour sa formule de vaccin pensée pour cibler le variant XBB.1.5. Généralement, la Commission européenne gravite autour des conseils du CHMP et confirme ses décisions tout au plus deux mois plus tard.

Lire aussi  Première mondiale au CHU de Lille: un distributeur automatique d'anesthésie en chirurgie

Mise à l’essai d’un potentiel double vaccin en vue

Dans le courant de cette année, Moderna espère obtenir des textes factuels au sujet d’un postulant-vaccin combiné (ciblant simultanément la grippe et le virus Covid-19). Stéphane Bancel, directeur général du laboratoire, invite la société à maintenir toute notre attention tournée vers les futures Moderna introductions dans le marché, notamment dans le domaine traitant les affections oncologiques, infections existantes, maladies rares et autres corpulences infectives.

Moderna programme même une collaboration avec le laboratoire MSD afin d’englober un « deuxième essai de phase 3 » cette année contre le cancer du poumon. Stéphane Bancel représente ainsi les intérêts de Moderna dans le discours public, récemment appelé à BFM Business et reconnaissant la constance des pourparlers en cours avec les autorités françaises au sujet de l’éventuel implantation d’une usine Moderna en France.

Laisser un commentaire