Pailles en carton potentiellement plus nocives pour la santé que celles en plastique

D’après une recherche menée en Belgique, les pailles faites de carton – destinées à supplanter progressivement les pailles en plastique – pourraient en fait être plus nuisibles à la santé que leurs prédécesseurs en plastique. En effet, elles renfermeraient des PFAS, des composés qu’on dit être extrêmement dangereux et susceptibles de générer divers types de cancer. 
 

Nos pailles en carton se trouvent dans le collimateur d’une récente recherche belge. Alors qu’elles semblent vouloir remplacer les pailles en plastique – lesquelles sont a priori délétères à la fois pour notre santé et l’environnement – il est possible qu’au final elles se trouvent être beaucoup plus préjudiciables. En effet, selon une étude faite en Belgique, elles auraient comme principale caractéristique la présence de PFAS, c’est à dire une structure de molécules réputée pour sa toxicité très élevée.

Concrètement, ces éléments nuisibles ont été découverts dans la quasi-totalité des pailles en carton passées au crible pour cette étude. Ils ont ici pour fonction d’offrir une meilleure résistance à l’humidité de ces pailles. Cela dit Stéphane Pirnay, qui dirige le labo Expertox spécialisé dans les analyses toxiques industrielles, met l’accent sur le fait que la question d’exposition est primordiale. « La quantité exacte à laquelle on est exposé change totalement les impacts : cela peut être un nanogramme, un milligramme, un gramme. On a une quantité plutôt faible dans nos cas, avec 3ng par gramme. Il faut estimer le risque encouru. C’est une vraie préoccupation qui devrait être analysée de plus près » déclare-t-il.

Le risque pour la santé a été passé sous silence

Car ces composés nocifs pourraient générer divers cancers, comme ceux du rein ou des testicules, mais aussi provoquer des dérèglements hormonaux, des problèmes liés aux capacités reproductrices, ou même affecter notre système immunitaire. « J’estime que le problème n’a pas été suffisamment discuté, ou alors l’accent a été trop mis sur l’aspect environnemental », tient à préciser Stéphane Pirnay, s’exprimant sur l’abandon graduel des pailles en plastique. « Ils ont raison d’alerter contre le plastique. Mais le risque que représente cela pour la santé n’a pas été suffisamment pris en compte, c’est un point qui manque cruellement au débat. Et il s’agit pourtant d’un souci majeur à ne pas négliger. Il est impératif d’estimer correctement les risques pour la population ».

Lire aussi  Moderna projette de lancer de nouvelles initiatives santé dans les cinq prochaines années

D’après les chercheurs à l’origine de ce rapport, les pailles idéales seraient celles conçues en acier inoxydable. Elles présentent de nombreux avantages : elles ne sont pas jetables, peuvent être recyclées, et a priori ne présentent aucun danger pour notre organisme.

source originale: europe1

Laisser un commentaire