Première mondiale au CHU de Lille: un distributeur automatique d’anesthésie en chirurgie

Le centre hospitalier de Lille, en collaboration avec la jeune pousse MDoloris, a réalisé un exploit en créant un système automatisé de dispensation d’anesthésie. Grâce à ce système novateur, les patients reçoivent la quantité exacte de médicament requise pendant une intervention chirurgicale, contribuant à une expérience sans douleur. C’est une avancée majeure dans le monde médical que nous détaille Europe 1.

Il est question d’une performance remarquable dans l’univers médical. L’installation d’un ordinateur par le CHU de Lille en partenariat avec MDoloris, permet une évaluation en direct de la douleur éprouvée par le patient grâce à une mesure continue de sa pression artérielle. On considère cette technologie comme étant révolutionnaire, en effet c’est une première aux échelles nationales et internationales. Durant une intervention chirurgicale, certains gestes sont plus délicats et potentiellement plus douloureux que d’autres, ce procédé innovant permet une adaptation plus précise du dosage de l’anesthésie.

La quantité parfaite au moment juste

« Dans le cas d’une chirurgie qui génère une douleur aigue, il est indispensable d’avoir un dispositif qui fournit une forte dose d’anesthésiant. Toutefois, certaines phases de l’intervention chirurgicale sont moins pénibles et durant ces moments, administrer un anesthésiant n’est pas nécessaire » explique Mathieu Jeanne, Directeur du département anesthésie et réanimation, ainsi que du centre de soins pour les brûlés au CHU de Lille.

« L’appareil automatique garantit une exactitude parfaite sans risque d’erreur, ce qui nécessite généralement une intensité de concentration hors du commun de la part de l’anesthésiste » complète-t-il. Cet instrument avant-garde au bloc chirurgial permettra aux anesthésistes de se concentrer sur d’autres aspects du travail, par exemple le suivi des paramètres vitaux du patient. Ce dispositif ingénieux sera disponible sur le marché vers la fin de l’année 2024 ou début 2025.

Lire aussi  Canicule : précautions à prendre avec médicaments entravant la régulation corporelle

source originale: europe1.fr

Laisser un commentaire