Les 8 symptômes physiques les plus courants de la dépression

le symptômes physiques de la depression

La dépression est l’une des maladies mentales les plus courantes et se définit par un sentiment de tristesse, d’apathie, de lenteur et de manque d’intérêt pour des activités qui par le passé semblaient attrayantes. Si elle n’est pas traitée, la dépression peut avoir de graves répercussions sur le plan mental, mais aussi sur la santé du corps.

La dépression a une morbidité et une mortalité importantes et ne disparaît pas sans traitement, nécessitant une psychothérapie, un traitement médicamenteux ou les deux. Les symptômes ou signes de dépression peuvent également inclure des manifestations physiques, il est donc parfois difficile de poser un diagnostic lorsque le patient se plaint de douleurs dans diverses zones du corps et non d’un état de mélancolie, de tristesse ou d’agitation intérieure.

On pense que la dépression survient plus souvent chez les femmes, mais cela est associé aux changements hormonaux causés par la grossesse ou la ménopause, ainsi qu’au fait que, statistiquement, les femmes sont plus susceptibles de se faire soigner et de parler de leur état, tandis que les hommes préfèrent intérioriser ce qui leur arrive. Il faut dire que les émotions sont étroitement liées à la santé générale, et les identifier et les verbaliser sont des étapes importantes dans le processus de guérison de la dépression.

Parmi les facteurs de risque pouvant déclencher des épisodes dépressifs figurent les événements traumatisants, la toxicomanie, l’alcoolisme ou diverses autres addictions, les traits de personnalité à telles tendances ou troubles psychiatriques, l’existence dans la famille de proches ayant des antécédents similaires, l’existence d’autres conditions qu’ils peuvent être chronique ou de certains traitements médicamenteux qui, pris au long cours, peuvent provoquer des épisodes dépressifs inclus comme effets secondaires.

La dépression rend la vie quotidienne et les comportements considérés comme normaux difficiles, et les personnes atteintes se donnent beaucoup de mal pour cacher ces conditions, ce qui rend leur situation d’autant plus difficile. Parfois, il peut y avoir un sentiment que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue ou que ceux qui vous entourent seraient mieux sans eux, et des pensées suicidaires apparaissent, parfois, malheureusement, même mises en pratique.

Un gros problème est lorsque les personnes atteintes se tournent vers l’automédication ou abandonnent le traitement lorsqu’elles se sentent mieux et le reprennent lors d’épisodes de crise, au lieu de suivre les directives strictes des médecins qui peuvent recommander un certain type de traitement à long terme. Le traitement médicamenteux doit être surveillé en permanence et pris exclusivement sur recommandation de médecins spécialistes, aux doses prescrites.

Lire aussi  Trouble de stress post traumatique (TSPT)

Les principaux symptômes physiques de la dépression

La dépression est une condition insidieuse, et ses symptômes physiques peuvent masquer les symptômes les plus variés. Voici les 8 symptômes les plus courants de la dépression :

1. Douleurs abdominales et problèmes de digestion

Les personnes qui ont des problèmes de dépression ont parfois des douleurs abdominales associées à une digestion difficile, donc en plus de la douleur, des sensations de nausées, de vomissements, de crampes, de diarrhée ou encore de constipation ou encore de syndrome du côlon irritable peuvent également apparaître .

2. Gain ou perte de poids

La dépression est associée à des changements dans les habitudes alimentaires, ce qui peut entraîner un gain ou une perte de poids. Les personnes qui traversent des épisodes dépressifs peuvent finir par manger de manière compulsive et incontrôlable ou, au contraire, perdre l’appétit et ne pas pouvoir toucher à la nourriture pendant de longues périodes. Ce phénomène est également associé au manque de mouvement dans l’état d’inactivité et de tristesse ou, au contraire, à l’excès de mouvement, notamment le jogging, le fitness ou la danse, les nuits perdues dans les clubs, comme une tentative de sortir de l’état, ce qui en réalité accentuer.

3. Douleur chronique

Les douleurs chroniques dont se plaignent les personnes souffrant de dépression sont inexpliquées et surviennent au niveau de la tête, de la poitrine ou des seins, mais les personnes souffrant de dépression peuvent aussi souvent ressentir des douleurs articulaires. Ils peuvent être traités avec des médicaments spécifiques, mais reviennent inexplicablement.

4. Troubles du sommeil

Une fatigue intense, sans raison justifiable, peut être associée à la dépression et peut également entraîner des troubles du sommeil. Les personnes concernées dorment suffisamment ou plus que d’habitude, mais ont un sommeil agité et se réveillent fatiguées et sans énergie, ou connaissent des épisodes d’ insomnie , parfois également associés à une dépendance à la télévision, au téléphone ou à l’ordinateur. Les troubles du sommeil sont souvent des signes de dépression.

5. Douleurs thoraciques

Lorsque des douleurs thoraciques surviennent, les gens craignent d’avoir des problèmes cardiaques et vont chez le cardiologue. S’il ne trouve aucune anomalie au niveau du cœur, des douleurs thoraciques peuvent être associées à des épisodes ultérieurs d’ anxiété ou de crises de panique.

Lire aussi  Stress et travail: Comment s'en sortir ?

6. Changements hormonaux

Les femmes souffrant de dépression peuvent connaître des changements dans leur cycle menstruel, devenir irréguliers ou manquer complètement, ou avoir des saignements abondants et plus de douleur que d’habitude.

7. Conditions inflammatoires

La dépression et le stress peuvent affecter le système immunitaire, de sorte que la réponse du corps à la maladie est grandement affectée. Les conditions qui peuvent survenir à cause de cela peuvent inclure le syndrome du côlon irritable, l’arthrite ou le diabète de type 2.

8. Maladie cardiaque

Les maladies cardiaques sont souvent associées à un mode de vie sédentaire, et les personnes souffrant de dépression qui n’ont aucun intérêt pour l’activité physique peuvent se retrouver avec l’obésité et des maladies connexes, telles que le diabète ou les maladies cardiovasculaires .

Traitement et prévention de la dépression

Les symptômes de la dépression peuvent être atténués en adoptant un programme d’exercice régulier, comme de longues promenades en plein air, des cours de danse, de natation ou de conditionnement physique, mais aussi en adoptant un style d’alimentation sain et équilibré.

Il est recommandé d’éviter les aliments sucrés et riches en glucides, ainsi que d’inclure des aliments riches en nutriments nécessaires pour prévenir les carences en vitamines et en minéraux. Le corps aura ainsi l’énergie nécessaire pour fonctionner à un niveau optimal.

Faire du bénévolat ou des activités que vous aimez peut éloigner le stress et les signes de dépression, ce qui augmente l’estime de soi et le contentement. Rencontrer des gens que vous aimez et maintenir une vie sociale active, ainsi que pratiquer des techniques de relaxation, peuvent améliorer considérablement votre qualité de vie.

Si divers facteurs ont néanmoins conduit à l’apparition de symptômes physiques de dépression, qui déclenchent des signaux d’alarme, soit chez nous, soit chez des personnes proches, il est important de ne pas les ignorer. Les traitements spécifiques comprennent des combinaisons de médicaments pris sous surveillance médicale stricte avec une thérapie cognitivo-comportementale ou une psychothérapie individuelle .

L’hospitalisation est nécessaire dans les cas graves, lorsque les personnes ne peuvent pas prendre soin d’elles-mêmes ou n’ont pas de soutien familial ou lorsqu’il existe un risque de se faire du mal.

Retour en haut