Comprendre le trouble de la personnalité histrionique !

trouble personnalité histrionique en séance de thérapie de groupe

Le trouble de la personnalité histrionique (trouble du DSM) est un syndrome caractérisé par un schéma généralisé d’émotivité excessive, un comportement de recherche d’attention et de drame. Les personnes recherchent souvent des situations où elles peuvent être le centre d’attention et peuvent flirter excessivement, s’habiller de manière provocante ou même devenir hystérique. Elles peuvent également être excessivement préoccupées par leur apparence et égocentrique. Cela peut également causer des problèmes en milieu social (rencontre et séduction) ou professionnel et rendre difficile le maintien de relations saines. Le traitement comprend généralement une psychothérapie et des médicaments.Si vous ou quelqu’un que vous connaissez présente des symptômes, il est important de demander une aide professionnelle. Un professionnel de la santé mentale peut fournir un diagnostic et élaborer un plan qui peut aider à améliorer le quotidien (selon le niveau).

Symptômes du trouble de la personnalité histrionique

Les troubles se caractérisent par un certain nombre de symptômes différents. Les personnes peuvent rechercher des situations où elles peuvent d’une certaine façon rechercher l’’attention et agir d’une façon excessive ou dramatique (traits histrioniques). Les patients peuvent également avoir des déficiences dans leur capacité à comprendre et à réguler leurs propres émotions Ils peuvent également présenter des déficiences narcissiques, telles qu’une incapacité à accepter les critiques ou à voir le point de vue des autres. Cela peut se traduire par un besoin excessif d’approbation et d’attention. Dans certains cas, les personnes atteintes d’un trouble de la personnalité peuvent également souffrir de psychose.

Voici donc quelques-uns des symptômes les plus courants:

  • Drame : Les personnes recherchent souvent des situations où elles peuvent être le centre d’attention. Elles peuvent agir dans l’excès (hystérique) ou dramatique et exagérer leurs sentiments.
  • Recherche de l’attention d’autrui : Les personnes sont souvent excessivement préoccupées par leur apparence et expression et peuvent s’habiller de façon provocante ou flirter de manière excessive
  • Self-centré : Les personnes peuvent être excessivement centrées sur elles-mêmes et incapables de voir les choses du point de vue d’une autre personne (narcissique)
  • Émotionnel : Les personnes peuvent éprouver des sentiments intenses qui ne sont pas appropriées à la situation (hystérie, névrosé ou psychose)
  • Impulsif : Ils peuvent agir de impulsivement et sans réfléchir aux conséquences de leurs actes
  • Problèmes relationnels : Le trouble de la personnalité peut causer des problèmes dans les milieux sociaux ou professionnels et peut rendre difficile le maintien de relations saines avec autrui.

Il convient également de préciser que ce sont plus fréquents chez les femmes que chez les hommes. Il commence généralement à l’adolescence ou au début de l’âge adulte et est moins susceptible de se développer à l’âge moyen ou plus tard (dépend du niveau et du degré). Ces troubles sont plus fréquents dans les cultures qui accordent une grande importance à l’attrait physique.

Si vous pensez que vous ou quelqu’un en souffre, il est important de demander une aide professionnelle. Un professionnel de la santé mentale peut vous aider à comprendre et vous fournir les outils dont vous avez besoin. Si vous êtes aux prises avec un trouble de la personnalité, il existe de l’aide et vous n’avez pas à souffrir seul.

Le trouble de la personnalité histrionique et le trouble somatoforme sont deux troubles névrotiques souvent confondus. Dans le trouble de la personnalité histrionique, l’individu est trop expressif et soucieux de son apparence. Ils ont souvent un style dramatique ou flamboyant et peuvent être attirés par les métiers de la création. Le patient touché d’un trouble de la personnalité histrionique a souvent un fort besoin d’attention et peut être facilement influencé par les autres (dépendante).

personnalité borderline sont souvent confondus. Ils sont similaires, mais il existe quelques différences essentielles. Les personnes atteintes d’un trouble de la personnalité borderline sont également très émotives, mais elles sont plus susceptibles d’éprouver des émotions négatives intenses comme la colère, la peur et la tristesse. Ils peuvent également avoir des pensées suicidaires ou des comportements d’automutilation. Il se caractérise également par un sens instable de l’identité de soi.

Causes du trouble de la personnalité histrionique

La cause exacte du trouble de la personnalité histrionique (ou histrionisme) est inconnue, mais on pense qu’elle est le résultat d’une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux. Ces derniers ont tendance à se manifester dans les familles, il peut donc y avoir une prédisposition génétique pour cette affection. De plus, les personnes ont souvent vécu des traumatismes ou d’autres événements stressants pendant leur enfance. On pense que ces expériences peuvent contribuer au développement de troubles de la personnalité. Cela remonte souvent à des expériences de la petite enfance, telles que la négligence ou la violence psychologique.

Certains facteurs de risque peuvent augmenter les chances de le développer:

  • Des antécédents familiaux de maladie mentale;
  • L’exposition à des événements traumatisants ou stressants pendant l’enfance (émotionnelle);

Certaines personnes avec les traits de caractères suivants sont également plus facilement touchés par les troubles

  • Avoir une faible estime de soi ou se sentir sans valeur
  • Être trop dépendant des autres pour obtenir approbation et validation d’autrui (dépendante)
  • Avoir des difficultés à faire face aux au stress (émotionnelle, névrosé , antisociale et dépressif)
  • Être impulsif ou imprudent
  • Afficher un comportement de recherche d’attention voir même narcissique

Traitement du trouble de la personnalité histrionique

Le patient bénéficie souvent d’un conseil psychologique et d’une thérapie (diagnostic). L’objectif est d’aider les patients à gérer leur attitude et d’améliorer leur relations sociale (rencontre, séduction, sorties entre amis (entourage) voir même sexuelle) et professionnelle. Les médicaments peuvent aider à lutter contre l’anxiété ou la dépression.

En définitif, les options comprennent les médicaments et les groupes d’entraide à destination des patients (personnalités changeantes ou psychose). La psychothérapie a plus de chances de réussir lorsque le thérapeute utilise une approche chaleureuse, acceptante et de soutien. La personne devrait se sentir libre d’exprimer ses sentiments et d’être autorisée à prendre l’initiative de fixer les objectifs de la thérapie.

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est une type de psychothérapie qui s’est avérée particulièrement utile pour traiter le trouble de la personnalité chez les patients. La TCC aide la personne à comprendre comment ses pensées et les croyances influencent leurs émotions, leurs personnalités et leurs agissements. Il leur apprend également à changer les schémas de pensée négatifs et à développer des capacités d’adaptation plus saines

Dans certains cas, les médicaments peuvent être prescrits pour aider à traiter les caractéristiques des troubles, de l’anxiété ou de la dépression. Les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS) sont un type d’antidépresseurs qui peut être efficace pour traiter les troubles de la personnalité. Les ISRS fonctionnent en augmentant les niveaux de sérotonine, une substance chimique du cerveau qui aide à réguler l’humeur (et les divergences de personnalités).

Les groupes d’entraide peuvent fournir un soutien et des conseils aux patients.. Ces groupes peuvent être une ressource utile pour apprendre sur la condition et le partage d’expériences avec d’autres personnes qui traversent des défis similaires.

Enfin ce type de pathologie peut être traitée par une psychothérapie psychodynamique. Il est nécessaire d’établir un diagnostic au préalable afin de bien cibler les causes profondes. Ce type de thérapie vise à aider l’individu à comprendre les causes sous-jacentes de son attitude. En comprenant les racines de leur problème, ils peuvent apprendre à mieux le gérer et plus efficacement. Le thérapeute aide la personne à comprendre comment ses expériences passées ont façonné son agissement actuel. Le thérapeute (clinique) aide également la personne à développer de meilleures capacités d’adaptation et à apprendre à tolérer les émotions difficiles au niveau émotionnelle.

Vivre avec le trouble histrionisme

Vivre avec peut être difficile au quotidien. Cela peut causer des problèmes dans les contextes sociaux et professionnels. Il est important de chercher un moyen afin d’aider à mieux gérer.

Le soutien de la famille et des amis peut être utile aux personnes vivant avec un trouble de la personnalité (importance de l’entourage). Dans certains cas, il peut être nécessaire de s’éloigner des personnes qui déclenchent ou favorisent les comportements négatifs.

Il est également important de prendre soin de soi physiquement et émotionnellement. Manger une alimentation équilibrée, faire de l’exercice régulièrement et dormir suffisamment peut aider à réduire le stress et à promouvoir la santé globale. Les techniques de relaxation comme le yoga ou la méditation peuvent également être utiles pour gérer le stress.

Il est important de se rappeler que le trouble de la personnalité est une condition traitée et qu’il est possible de mener une vie normale et pleine de sens avec cette affection. En prenant soin de soi et en s’entourant de soutien, les personnes peuvent vivre un quotidien épanouissant.

Conclusion

Le trouble de la personnalité histrionique peut causer des difficultés dans différents aspects de la vie (l’hystérie peut être un vrai défi au quotidien). Heureusement, il existe diverses options disponibles pour aider les personnes touchées par cette affection. Les thérapies (disponibles en hôpital ou en clinique), les médicaments et les groupes d’entraide peuvent tous être utiles.

Bien qu’il n’existe pas de traitement unique, des thérapies telles que la thérapie cognitivo-comportementale et la thérapie comportementale dialectique se sont avérées efficaces pour aider les personnes à vivre plus sainement

En prenant soin de soi et en s’entourant de soutien, les personnes atteintes du peuvent mener une vie épanouissante et pleine de sens 🙂

Retour haut de page