Se débarrasser de la peau d’orange : Méthodes et astuces

La grande majorité des femmes (jusqu’à 90 %) est confrontée au problème de la cellulite. Plusieurs facteurs sont responsables de la formation de la « peau d’orange ».

Les femmes en surpoids ne sont pas les seules à se plaindre de la peau ondulante de leurs cuisses et de leurs fesses. La lipodystrophie touche de plus en plus de jeunes femmes minces.

Il existe plusieurs moyens de réduire l’aspect de la « peau d’orange ».

Quelle est la différence entre la cellulite aqueuse et la cellulite graisseuse ?

Comment réduire l’aspect des ondulations de la peau ?

Pourquoi les hommes n’ont-ils pas de cellulite ?

Qu’est-ce que la cellulite ?

Pour commencer, il convient de préciser que la cellulite et la cellulite sont deux affections différentes.

La cellulite est le nom latin de l’inflammation du tissu conjonctif sous-cutané. Cette affection peut se développer à la surface de la peau et dans les couches plus profondes.

Les souches de staphylocoques dorés ou de streptocoques sont souvent à l’origine de l’infection. Même des lésions mécaniques mineures peuvent entraîner l’inflammation de la cellulite.

Les personnes souffrant de :

  1. des problèmes de peau,
  2. troubles circulatoires,
  3. les varices,
  4. diabète,
  5. l’affaiblissement du système immunitaire,
  6. surpoids,
  7. lymphoedème chronique des membres.

La cellulite n’est pas une maladie. La peau d’orange, ou lipodystrophie, est un problème esthétique qui touche les femmes de tous âges.

Des nodules visibles à la surface de la peau apparaissent principalement sur les cuisses, les fesses, l’abdomen et les bras. Ces modifications du tissu sous-cutané, qui résultent d’une répartition inégale du tissu adipeux, sont inutilement source de complexes pour de nombreuses femmes.

D’où vient la cellulite ?

Les prédispositions génétiques influencent en partie la propension à développer la cellulite, mais parmi les principales causes de la lipodystrophie figurent:

  • action des œstrogènes,
  • le manque d’activité physique,
  • alimentation riche en graisses, en sucres et en sel,
  • consommation d’aliments hautement transformés,
  • fluctuations de poids,
  • les changements hormonaux pendant la grossesse,
  • Le port de vêtements trop serrés et de chaussures à talons,
  • des problèmes de circulation sanguine et lymphatique,
  • le tabagisme,
  • la consommation excessive d’alcool,
  • les défauts de posture.

La cellulite n’est pas l’apanage des femmes d’âge mûr. La période pubertaire peut entraîner l’apparition de ce que l’on appelle la peau d’orange. Cette affection est alors associée à des modifications de l’économie hormonale dans le jeune corps des jeunes filles.

Quelles sont les étapes de la formation de la cellulite ?

Quelles sont les étapes de la formation de la cellulite ?

L’accumulation excessive d’eau dans le tissu sous-cutané (cellulite aqueuse) et la prolifération des cellules graisseuses (cellulite adipeuse) peuvent être identifiées comme les premières causes de la lipodystrophie.

Dans les deux cas, on observe une augmentation du volume et une répartition inégale des lipides, qui se manifeste par des ondulations sur la peau. La formation de la « peau d’orange » se déroule en plusieurs étapes :

  1. au premier stade, les bosses formées sous la peau sont à peine perceptibles (uniquement lorsqu’une partie du corps est pressée). Cet état témoigne d’une perte d’élasticité des tissus sous-cutanés, d’une stase veineuse et lymphatique et d’une accumulation de graisse par les adipocytes ;
  2. au deuxième stade, les dépressions et les sillons deviennent plus visibles lorsqu’on appuie sur le pli cutané ou qu’on tend les muscles. Un gonflement peut être observé au niveau du site de formation de la cellulite, conséquence du dépôt de cellules graisseuses dans le tissu sous-cutané, de la prolifération des fibres de collagène et de la compression des vaisseaux sanguins ;
  3. le troisième stade de la lipodystrophie est reconnu lorsque les ondulations de la peau sont également visibles en position de repos. Les structures de collagène entourent les amas d’adipocytes sous-cutanés et accentuent les sillons ;
  4. La quatrième phase est un état dans lequel les nodules et les bosses sont visibles même à travers les vêtements. La cellulite exerce une pression croissante sur les vaisseaux sanguins et les cellules nerveuses, ce qui peut être associé à une douleur lors de la pression sur la peau.
Lire aussi  Prévenir les taches blanches sur la peau : Soleil, alimentation et stress

Comment se débarrasser de la cellulite ?

La cellulite aqueuse peut apparaître chez les femmes qui présentent un déséquilibre hormonal ou des problèmes de microcirculation sanguine et lymphatique. Parfois, des contraceptifs mal choisis entraînent l’apparition de modifications du tissu sous-cutané.

L’apparition de la cellulite graisseuse est souvent la conséquence d’une prise de poids rapide.

Comme la lipodystrophie résulte parfois d’actions et de facteurs tels qu’une mauvaise alimentation, la sédentarité, les addictions, les bains longs et chauds et le port de vêtements serrés pour se débarrasser des ondulations visibles, il est intéressant de modifier son mode de vie.

La solution à la cellulite peut être de consulter un médecin esthétique. Lors de sa visite, il évaluera le type et le stade de la lipodystrophie et choisira le traitement approprié.

Si le développement de la « peau d’orange » en est au premier, deuxième ou troisième stade, il est possible de se débarrasser complètement du problème du dépôt pathologique de lipides dans le tissu sous-cutané. La situation est pire lorsque la cellulite se présente déjà sous la forme de gros épaississements fibreux et de sillons.

Une telle affection du tissu sous-cutané est très difficile à traiter, et le processus de dissolution des amas durs n’a pas toujours l’effet escompté. Même après des traitements appropriés, la peau peut ne pas retrouver son élasticité et sa douceur.

Des traitements efficaces pour lutter contre la cellulite

Des traitements efficaces pour lutter contre la cellulite

Les femmes pour qui la cellulite est un problème majeur optent souvent pour des traitements réalisés dans des cliniques de médecine esthétique ou par des cosmétologues. Parmi les thérapies anticellulite proposées, citons :

  1. la mésothérapie (avec ou sans aiguille),
  2. lipolyse par injection,
  3. iontophorèse,
  4. velashape,
  5. endermologie,
  6. modelage du corps,
  7. enveloppement du corps,
  8. carboxythérapie,
  9. drainage lymphatique,
  10. massage par ultrasons.

L’efficacité des traitements individuels peut varier en fonction des chirurgies où ils sont pratiqués. Chaque corps réagit légèrement différemment aux effets de certaines méthodes. Certaines femmes peuvent être satisfaites après avoir utilisé un traitement particulier, tandis que d’autres n’obtiendront pas de résultats satisfaisants.

Lire aussi  Regenactiv : Avis sur cette marque de soins de la peau

Comment combattre la cellulite à la maison ?

Différents types de produits sont disponibles à la vente pour aider à éliminer la cellulite. Parmi eux, on peut citer, par exemple :

  1. les gels, crèmes et lotions anticellulite,
  2. gants, brosses et éponges de massage,
  3. gommages,
  4. pilules et suppléments.

Certains des produits à appliquer en externe sur les zones où le tissu adipeux est pathologiquement altéré se prêtent bien à la réalisation d’un enveloppement corporel. Ce traitement consiste à appliquer un produit approprié sur le corps (de préférence après un peeling), puis à envelopper la zone de peau ainsi préparée dans du film alimentaire et à se couvrir d’une couverture pendant environ 40 minutes. Après cette période, le cosmétique doit être lavé à l’eau fraîche.

Un bon moyen de stopper le développement de la cellulite est de verser de l’eau froide et de l’eau chaude en alternance sur les zones du corps touchées par la lipodystrophie.

Cette méthode provoque le rétrécissement et l’augmentation du volume des cellules du tissu sous-cutané, ce qui améliore la circulation sanguine et accélère la combustion des amas graisseux. La douche froide présente également d’autres avantages : elle prévient les varices, renforce les vaisseaux sanguins, raffermit la peau et accélère le métabolisme.

Les hommes ont-ils de la cellulite ?

Les hommes n’ont pas de cellulite. La raison principale est que la formation de lésions graisseuses pathologiques dans le tissu sous-cutané est étroitement liée à la production d’œstrogènes. Ces hormones féminines sont souvent responsables du développement de la lipodystrophie.

En observant la structure corporelle des deux sexes, on constate que les différents organismes stockent les cellules lipidiques dans différentes parties du corps. Une autre raison pour laquelle la cellulite n’affecte pas les hommes est que différence de structure du stroma graisseux. Chez la femme, les tissus adipeux et conjonctifs sont disposés horizontalement, alors que chez l’homme, ils sont disposés obliquement.

Les produits alimentaires qui aident à lutter contre la cellulite

L’un des changements les plus importants à effectuer pour lutter contre la cellulite est de modifier son alimentation.

Parmi les aliments qui aggravent la lipodystrophie, on trouve :

  1. les sucreries (sucres simples),
  2. les graisses animales (saturées),
  3. les produits à base de farine de blé,
  4. sel,
  5. alcool,
  6. les aliments ultra-transformés.

Lors de la préparation des repas, il est bon de les enrichir avec des légumes verts, des pains et pâtes complets et des céréales. Une bonne hydratation est indispensable.

Boire environ 3 litres de liquide par jour améliore le fonctionnement des organes internes et aide également à éliminer l’excès d’eau du corps, ce qui est très utile pour lutter contre la cellulite aqueuse.

Les personnes soucieuses de se débarrasser de la cellulite devraient chercher des informations fiables sur les méthodes permettant de réduire les effets de la lipodystrophie.

Les traitements anticellulite comportent souvent des contre-indications qu’il ne faut pas sous-estimer.

C’est le cas par exemple de la douche froide, déconseillée aux personnes souffrant de troubles circulatoires ou d’hyperthyroïdie, par exemple.

Les produits destinés à une application externe peuvent contenir des ingrédients produisant un effet thermoactif qui, pour certaines personnes, peut être associé à une expérience très inconfortable – une sensation de pincement et de brûlure.

Laisser un commentaire