Infirmiers formés pour opérations pour réduire délais d’attente pour rendez-vous médicaux

Première en France : au Mans, des infirmiers prennent la place des docteurs pour certaines tâches mini-chirurgicales et procédurales courantes. Ce type de délégation apporte d’importantes bénéfices pour les docteurs et infirmiers, mais également et principalement pour les patients en rapport à une réduction notable du temps d’attente pour ces interventions.

Dans une salle de consultation ordinaire, aux côtés de son poste de travail équipé d’un ordinateur, Jimmy Guibert, actif dans le domaine de l’infirmiérie interventionnelle en cardiologie, fait le nécessaire pour réaliser son intervention. Il prépare minutieusement le site opératoire situé sur le torse de sa patiente. Une petite incision de six millimètres environ est effectuée à l’aide d’un bistouri pour pouvoir y introduire une prothèse de cinq centimètres de longueur sous la peau. C’est une procédure très rapide dont la réalisation a été permise suite à une formation que l’infirmier a reçue.

Diminution de l’attente avant traitement de six mois à un mois

L’infirmier Jimmy Guibert a, durant plusieurs mois, étudié et analysé scrupuleusement les mouvements des docteurs, y compris ceux du Dr Amelot. Pour le cardiologue en question, le fait de donner cette tâche à un infirmier a de nombreux bénéfices : « Le plus important est que cela nous laisse davantage de temps pour s’occuper de certaines tâches comme les consultations, réduisant le délai qui y est associé ». De nos jours, patienter durant six mois est la norme pour obtenir un rendez-vous destiné à l’implantation d’un moniteur cardiaque.

Toutefois, en déléguant cette mission aux infirmiers, l’ambition serait de faire descendre cette attente à un seul mois.

Lire aussi  Vaccination obligatoire contre la grippe aviaire commence dans exploitation du Gers

source originale: Icm46

Laisser un commentaire