Quelles sont les missions principales des auxiliaires de vie ?

L’auxiliaire de vie est un professionnel qui apporte un soutien précieux aux personnes âgées en situation de dépendance ou aux individus en situation de handicap. Son rôle consiste à simplifier la vie quotidienne et à encourager l’indépendance de l’individu en question. Ainsi, l’assistant de vie se déplace au domicile de la personne dans le but d’effectuer des tâches spécifiques, allant de l’assistance pour s’habiller jusqu’au suivi de la prise de médicaments, en passant par l’aide pour se lever et se coucher, l’accompagnement dans les soins d’hygiène, le soutien lors des repas, l’assistance pour les déplacements et la veille nocturne. Seul un assistant de vie compétent est capable de mener à bien ces missions essentielles.

Un auxiliaire de vie, c’est quoi exactement ?

C’est avant tout un expert dont la mission est d’accompagner au quotidien les individus en situation de dépendance. Sa fonction est de les soutenir dans l’exécution de leurs activités journalières, ou de les réaliser à leur place lorsqu’ils en sont incapables. Parmi ces tâches figurent la préparation de repas équilibrés respectant un régime alimentaire spécifique, les achats, le nettoyage et la gestion du linge.

L’auxiliaire de vie soutient également les personnes dans l’exécution des gestes indispensables, tels que la toilette, l’habillage, le lever et le coucher, les repas et les déplacements. Il peut assurer une garde diurne ou nocturne, manipuler des dispositifs particuliers et offrir de la compagnie. Il fournit des conseils sur l’organisation de l’espace de vie afin de le sécuriser et de faciliter la mobilité de la personne chez elle. Nous verrons plus en détails les taches qui incombent à l’auxiliaire un peu plus tard dans l’article.

Il les soutient dans leurs activités et relations, veillant à l’exercice de leurs droits tout en respectant leurs choix de vie. Selon les besoins, la présence de l’assistant de vie peut être nécessaire seulement quelques heures par jour.

Il joue un rôle crucial dans la vie des individus vulnérables en raison de leur âge, de leur santé, de leur handicap ou de problèmes psychosociaux, qu’ils soient en situation de vulnérabilité permanente ou temporaire.

Les fonctions de l’auxiliaire de vie

formations auxiliaire vie

Le rôle principal de l’assistant de vie consiste à soutenir, assister et préserver l’indépendance et le maintien à domicile des seniors, des individus en situation de handicap et des personnes dépendantes.

Lire aussi  Comment Rendre Moins Gras Son Visage : Astuces Efficaces à Essayer

Une aide pour les taches courantes (ménagère)

Cet assistant réalise diverses actions et activités du quotidien, incluant les corvées ménagères (élaboration des repas, nettoyage, courses, repassage, etc.), les soins d’hygiène (toilette, changes, etc.) et l’assistance en matière de mobilité et de déplacements (transferts, transports, balades, etc.). Il accompagne les personnes dans leurs démarches administratives, leurs sorties et les aide à maintenir une vie citoyenne, scolaire, sociale, ainsi que la pratique de loisirs et le suivi médical

L’assistant de vie peut également endosser le rôle de « surveillant médical » : il ou elle peut être amené(e) à aider la personne à suivre ses traitements médicamenteux, préparer des repas adaptés dans le cadre d’un régime spécifique et aménager le domicile pour en assurer la sécurité.

L’assistant de vie apporte un soutien social et un accompagnement aux personnes aidées et aux aidants familiaux. Bien qu’il/elle ne fournisse pas de soins médicaux, l’assistant de vie élabore et met en œuvre un projet de vie pour la personne concernée, en collaboration avec la famille et l’équipe pluridisciplinaire. Ils doivent être capables d’observer et de comprendre les besoins et les capacités des personnes à agir seules, et stimuler leur autonomie par le jeu, le dialogue ou des activités adaptées

Ceci a pour objectif de surveiller l’état de santé du bénéficiaire, de prévenir et réduire la dépendance, c’est-à-dire d’empêcher la détérioration et la perte d’autonomie de la personne aidée.

Une aide pour les taches administratives

Ce professionnel offre également un soutien administratif, tel que le remplissage de documents et la réalisation de démarches administratives. Ses missions incluent aussi un accompagnement psychologique : sorties récréatives, lecture, jeux de société, etc.

L’auxiliaire de vie sociale constitue un maillon essentiel de la chaîne d’aide en collaborant avec les autres intervenants de la personne : famille, services sociaux et autres prestataires de services.

Le point relais avec l’extérieur

Il échange avec les proches et les soignants, se montre attentif et fait part de ses observations concernant toute modification du comportement ou dégradation de l’état de santé physique ou moral des personnes dont il est responsable. L’assistant de vie peut travailler au sein de structures publiques telles que les centres communaux d’action sociale (CCAS), des entreprises de services à la personne, des associations, ou pour des particuliers ou des établissements médico-sociaux.

Lire aussi  Teinture mère de calendula : Quelle est son utilité ?

Comment devenir auxiliaire de vie: compétences, formations ?

fonctions auxiliaire vie

Les compétences et qualités requises

Pour être un bon auxiliaire de vie, il est nécessaire de posséder certaines compétences et qualités. Parmi celles-ci, on peut citer la patience, l’écoute, la bienveillance, l’empathie et le sens du contact humain. Il est également important de savoir observer et d’adapter son action en fonction des besoins et des capacités de chaque personne aidée.

Parcours et formations pour devenir auxiliaire de vie

Il n’est pas indispensable de posséder le Diplôme d’État. Ceux qui ont un CAP agricole services aux personnes et vente en espace rural ou un CAP assistant technique en milieux familial et collectif peuvent également prétendre à ce métier. Egalement, les titulaires d’un titre professionnel d’assistant de vie aux familles sont éligibles. Les détenteurs d’un BAC pro accompagnement, soins et services à la personne ou d’un BAC pro services aux personnes et aux territoires peuvent également travailler en tant qu’Aide à domicile.

Pour accéder au DEAES, il est nécessaire de réussir une épreuve écrite et une épreuve orale d’admission à la formation d’Aide à domicile dans un centre de formation. Le cursus de cette formation comprend 525 heures d’enseignement théorique et 840 heures de formation pratique.

  • La partie théorique se divise en quatre modules d’apprentissage, tels que contribuer à l’animation de la vie sociale et citoyenne de la personne, soutenir la personne au quotidien et dans la proximité, se positionner en tant que professionnel dans le domaine de l’action sociale et collaborer avec tous les professionnels impliqués. Le ou la futur(e) Aide à domicile devra également opter pour une spécialité parmi les trois proposées : accompagnement de la vie en structure collective, accompagnement de la vie à domicile et accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire.
  • Ensuite, il ou elle devra effectuer des stages dans le cadre de la formation pratique en fonction de la spécialité sélectionnée. Au cours de ces stages, le ou la futur(e) Aide à domicile devra mettre en œuvre les quatre modules d’enseignement théoriques. Les candidats sont évalués tout au long de la formation et obtiennent le diplôme DEAES lorsqu’ils valident toutes les unités d’enseignement.

Les perspectives d’évolution sont variées, avec la possibilité de se spécialiser dans l’accompagnement de certaines catégories de personnes (personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, enfants en situation de handicap, etc.) ou d’évoluer vers des postes à responsabilités (coordonnateur, responsable de secteur, etc.).

Laisser un commentaire