Perte de cheveux : quelles sont les causes les plus fréquentes ?

perte de cheveux, découvrez les solutions

Le phénomène de la perte de cheveux concerne aussi bien les hommes que les femmes. Selon les statistiques, au moins une femme sur deux en souffre et environ 80 % des hommes sont touchés. Plusieurs causes sont désignées comme étant à la base d’une chute de cheveux, mais certains facteurs sont beaucoup plus fréquents. Découvrez ici les 5 causes les plus fréquentes de la perte de cheveux.

Les troubles alimentaires

close up of green apple and measuring tape
healthy eating, dieting, slimming and weigh loss concept – close up of green apple, measuring tape and salad

Il est scientifiquement prouvé que la nature de l’alimentation a un impact sur la pousse ou sur la chute des cheveux. Ainsi, une alimentation équilibrée et parfaitement riche permettra d’éviter plusieurs types de maladies, tandis qu’une alimentation déséquilibrée pourrait être à la base de plusieurs troubles, dont la chute des cheveux. Comme indiqué sur https://nos-cheveux.com, une alimentation pauvre en vitamine B par exemple est susceptible de causer la perte de cheveux. Il en est de même pour les carences en cuivre, en silicium ou encore en zinc. Veillez donc à varier les constituants de vos assiettes et surtout à y inclure des aliments riches en vitamines B.

À noter aussi que la consommation du tabac est à la base d’une mauvaise oxygénation dans la zone du cuir chevelu. Les cheveux ont alors du mal à croître correctement et deviennent fragiles. Ils peuvent donc tomber plus facilement, conduisant ainsi à l’alopécie.

La génétique ou le facteur héréditaire

D’après les résultats d’une étude menée en 2017, la perte de cheveux peut avoir une origine héréditaire. Ce sont surtout les hommes qui sont les plus concernés par le facteur de la génétique. En gros, si vous avez eu des parents (principalement la mère) ayant souffert d’alopécie ou de chute de cheveux, il est possible que vous en souffriez également.

Lire aussi  Avis sur la crème anti-rides Rechiol

Le stress

perte cheveux stress

Même s’il s’agit d’un facteur un peu moins évident, le stress est également un élément pouvant entraîner la perte de cheveux. La raison est toute simple et tient au fait que nos émotions ont un lien avec la régulation de la production hormonale. De façon pratique, lorsque vous traversez une phase de stress ou lorsque vos émotions sont négatives, la phase de repos des follicules arrive plus tôt.

De cette façon, les cheveux ont du mal à croître normalement, ce qui conduit à leur chute ou à leur perte. Par ailleurs, lors des chocs émotionnels, l’énergie du corps est allouée aux fonctions essentielles et non au cuir chevelu. C’est la raison pour laquelle les spécialistes conseillent d’éviter les gros épisodes de stress et d’anxiété. Dans la mesure du possible, gardez la bonne humeur et privilégiez les bonnes ondes. Si vous souffrez de stress chronique, il est préférable de recourir aux services d’un spécialiste.

Les variations hormonales

perte cheveux hormones

En évoquant les variations hormonales comme causes de la perte des cheveux, de nombreuses personnes pensent à tort que ce facteur ne concerne que la gent féminine. Pourtant, aussi bien les hommes que les femmes peuvent être concernés par les variations hormonales. Pour aller plus loin, les statistiques ont prouvé que plus de 97 % des cas d’alopécie chez l’homme ont une origine hormonale.

De façon spécifique, la perte des cheveux chez l’homme est la conséquence d’un dérèglement des hormones androgènes. En pratique, les follicules pileux sont fragilisés par une forte augmentation de la testostérone qui se produit généralement à partir de 20 ans chez l’homme. Il s’ensuit un vieillissement précoce des cheveux qui peuvent commencer à tomber progressivement jusqu’à la calvitie.

Lire aussi  Qu'est ce que le bruxisme ? Symptômes et Traitements

Chez les femmes, la chute des cheveux est provoquée par le dérèglement des œstrogènes. Ce phénomène peut survenir :

  • en cas de menstruation ;
  • pendant la ménopause ;
  • ou lors de la grossesse.

En effet, la sécrétion de l’œstrogène responsable de la pousse des cheveux diminue fortement pendant ces périodes. Par conséquent, les cheveux deviennent plus fragiles et peuvent tomber plus rapidement.

Les traitements médicamenteux

perte cheveux traitements medicaux

Vous avez suivi des traitements médicamenteux particuliers pour venir à bout d’une maladie ? Il est possible que certains de ces traitements soient à la base de la chute de vos cheveux. L’exemple le plus courant est celui de la chimiothérapie qui conduit généralement à la chute des cheveux et de l’ensemble des poils du corps. C’est d’ailleurs pour cette raison que la plupart des personnes qui luttent contre le cancer en adoptant cette thérapie finissent par perdre leurs cheveux.

La prise de médicaments telle que la pilule contraceptive, les antidépresseurs ou encore les anticoagulants peut également entraîner la chute des cheveux. Veillez donc à bien vous renseigner sur les effets négatifs des médicaments que vous prenez, surtout lorsque vous pratiquez l’automédication.

Retour en haut