Protection contre les moustiques tigres : Les Solutions Ici !

Le moustique tigre est un invité que l’on rencontre invariablement tous les étés, dont la présence s’étend pratiquement sur l’ensemble du territoire.

Nos soirées estivales sont souvent troublées par ce petit animal et il ne s’arrête pas là, puisqu’il est également une source de transmission de virus infectieux comme celui de la dengue, avec 66 cas signalés l’année précédente.

Comment nous prévenir de lui ?

Le moustique tigre revient chaque été et sa présence se fait sentir sur la majorité du territoire français.

D’après  « vigilance moustiques », une large part des départements sont en état d’alerte rouge, c’est à dire que la présence de ces petits insectes y est significative et bien réelle.

Que l’on parle du moustique commun ou du moustique tigre, ils deviennent l’ennemi indésirable lors de nos soirées estivales. Ce dernier se montre aussi inconvénient, avec une activité principale à la journée, et est un vecteur possible de divers virus comme ceux de la dengue, du chikungunya ou encore du Zika.

Mais alors, comment s’en prémunir ?

Ralentir la propagation du moustique tigre

On peut d’abord distinguer le moustique commun et le moustique tigre en prêtant attention à certains détails. Le premier, se trouvant dans la catégorie Culex , est identifiable par son bourdonnement caractéristique et a une activité principale la nuit. En opposition, le moustique tigre, qui est bien plus petit, se distingue par des bandes blanches et noires.

Il a une activité plus discrète et attaque préférentiellement le matin et en soirée. Les températures élevées favorisent le développement de leurs larves, qui grandissent dans de petits contenants d’eau, comme les pots de plantes, les gouttières ou les vases.

Lire aussi  Mutuelle santé pour policiers : qu’a-t-elle de particulier ?

La première action à mener pour freiner leur propagation est d’évacuer l’eau stagnante de tous les endroits possibles d’éclosion de ces insectes, ou de la renouveler souvent (pour un vase par exemple).

Pour les contenants qui ne peuvent pas être vidés, il est envisageable d’installer une moustiquaire, ou à défaut, de recouvrir de surface d’huile afin d’asphyxier les larves.

Comment échapper aux piqûres ?

Dans le cas où des moustiques sont encore présents, il existe plusieurs méthodes pour éviter les piqûres. Le port de vêtements amples et couvrants est ainsi préconisé. Il est possible aussi de dire aux autres, de nombreuses solutions répulsives sont disponibles à la vente, mais pour repousser les moustiques tigres, ceux qui contiennent de l’icaridine sont la meilleure option. D’après UFC-Que choisir, l’icaridine est faiblement toxique avec des effets significatifs.

Pour un logement, l’option la plus recommandée reste la pose de moustiquaires sur les fenêtres.

Ces toiles peuvent également être placées sur les poussettes ou les berceaux car de nombreux répulsifs ne sont pas adaptés aux plus petits.

Enfin, la dengue se propage de plus en plus en France avec 65 cas autochtones reconnus en 2022, d’après des statistiques de Santé Publique France. C’est pourquoi, en cas de forte fièvre accompagnée de migraines, une consultation médicale rapide est vivement conseillée.

Laisser un commentaire