Dangereux grains de beauté: Attention aux caractéristiques à leur apparence

Les grains de beauté populaires sont un produit tout à fait naturel de la peau.

La plupart des porteurs naissent avec et les accompagnent tout au long de leur vie.

Une personne moyenne possède au moins 20 grains de beauté différents.

Quelles sont ces modifications de la peau ?

Comment reconnaître les grains de beauté dangereux ? Faut-il les enlever ?

Les grains de beauté – pourquoi se forment-ils ?

Les naevus pigmentés sont ce que l’on appelle communément les grains de beauté. Il s’agit de lésions à la surface de la peau sur tout le corps (visage, dos, bras, cou ou jambes), généralement de couleur brune, plus rarement bleue.

Ils se forment à partir de cellules pigmentaires appelées mélanocytes, qui font partie de la couche basale de l’épiderme, ainsi que des cheveux et des yeux.

Elles sont responsables de la production de mélanine qui, à son tour, protégerait les couches profondes de la peau des effets dangereux des rayons ultraviolets (UV). C’est l’action de la mélanine qui produit le bronzage, c’est-à-dire une coloration temporaire de la peau.

De nouveaux grains de beauté pigmentés peuvent également apparaître après une exposition au soleil. Lors de l’exposition aux rayons, il y a une multiplication rapide des mélanocytes qui produisent la mélanine protectrice, ce qui provoque un changement de teinte.

La quantité totale de mélanine varie d’une personne à l’autre et dépend de son teint, de sa tendance à développer des taches de rousseur et des grains de beauté, ainsi que de sa sensibilité au soleil, de la couleur de ses cheveux ou de son iris.

Il est intéressant de noter que les nouveau-nés à la peau claire n’ont pas de mélanine dans l’iris (elle y apparaît plus tard) et sont donc toujours caractérisés par une couleur bleue.

Un grain de beauté égratigné est-il dangereux ?

Les naevus pigmentés sont divisés en deux catégories : les naevus congénitaux et les naevus acquis, ainsi que les naevus normaux et les naevus atypiques :

  1. naevus bénins (ordinaires) Apparaissent sur la peau pendant l’enfance et l’adolescence. Ils se distinguent par leur structure symétrique avec des bords réguliers (généralement ronds ou ovales) et par le fait que le pigment est réparti parallèlement sur toute la surface ;
  2. nævus atypique (dysplasique) ont un aspect légèrement différent – leur forme est asymétrique, les bords sont irréguliers et la couleur peut varier avec une teinte variable. Ils atteignent souvent des tailles plus importantes (plus de 5 mm).

On distingue également d’autres types de naevus :

  1. Naevus de Becker – est de couleur brune et assez grand, avec des poils qui poussent à sa surface ;
  2. Naevus de Spitz – est un naevus de Spitz grains de beauté chez les enfantsqui prennent une forme papuleuse et se caractérisent par une couleur brun-rouge. Leur apparence est faussement similaire à celle du mélanome, c’est pourquoi on les appelait autrefois « mélanome juvénile ». Il n’est pas rare qu’elles soient localisées sur le visage, ce qui peut causer un problème esthétique et une gêne.
  3. Naevus de Clark – Dans ce cas, les mélanocytes s’accumulent dans l’une des couches supérieures de la peau. Il est généralement légèrement surélevé.
  4. Naevus de Sutton – Comme le nævus de Becker, il est de couleur brune, mais il y a en plus une décoloration de la peau autour du nævus.
  5. naevus bleu – Nævus de petite taille (de la taille d’une graine de lentille) qui se distingue par sa coloration bleue ou bleutée caractéristique. Il s’agit d’une lésion sans danger qui se transforme très rarement en mélanome.
Lire aussi  Ma couronne d'implant dentaire bouge ! Que faire ?

Les grains de beauté et le mélanome, une tumeur maligne

La question se pose souvent : faut-il enlever ses grains de beauté ? La plus grande inquiétude est toujours la possibilité qu’ils donnent naissance à un mélanome, une tumeur maligne.

Celle-ci provient précisément des cellules pigmentaires.

Les grains de beauté atypiques sont les plus susceptibles de devenir malins ; il est donc très important de les surveiller et de les protéger de manière appropriée.

Il convient de noter que la majorité des naevus pigmentés sont tout à fait sûrs et neutres, et que leur présence n’entraîne qu’un défaut esthétique.

Le plus grand problème diagnostique du mélanome cutané est son énorme variation d’apparence.

Il est impossible de définir un modèle unique de lésion maligne, c’est pourquoi les spécialistes abordent toujours chaque patient individuellement.

Certains grains de beauté ressemblent beaucoup à un mélanome, mais sont en fait bénins. Les grains de beauté atypiques sont particulièrement suspects.

D’autre part, un mélanome qui se développe peut ne pas avoir d’aspect caractéristique et se présenter comme un naevus ordinaire. Dans ce cas, seule l’ablation du mélanome et l’examen histopathologique qui s’ensuit permettent de poser le diagnostic.

Les grains de beauté dangereux – comment les reconnaître ?

Les grains de beauté dangereux - comment les reconnaître ?

Lorsque l’on a des grains de beauté sur le corps, il convient de surveiller leur aspect et surtout leur évolution. Les grains de beauté nouvellement formés et ceux qui se distinguent des autres par leur aspect doivent être observés avec une attention particulière.

Il est très utile de connaître certaines caractéristiques qui peuvent être à la base d’une vigilance accrue. Les plus importantes sont représentées par le système ABCD(E), développé à l’université de New York au siècle dernier :

  1. A – asymétrie (asymétrie) – forme irrégulière et asymétrique de la lésion ;
  2. B – bords (bordures) – sont irrégulières, effilochées ;
  3. C – couleur (couleur) – patchy avec une intensité de colorant variable, résultant en un assombrissement et un éclaircissement de la surface de la lésion ;
  4. D – diamètre (diamètre) – ainsi que la dynamique, c’est-à-dire les changements progressifs d’apparence et de taille ;
  5. E – l’amélioration de la surface (élévation ou évolution) – elle est non seulement convexe (elle dépasse la ligne de la peau saine), mais aussi irrégulière.

Tout symptôme résultant d’une inflammation à l’intérieur du grain de beauté doit attirer l’attention et susciter une vigilance particulière.

Les symptômes peuvent être graves, surtout si l’irritation persiste pendant une période prolongée malgré un traitement local. Ils comprennent des rougeurs, des saignements, la formation de croûtes et des douleurs ou des démangeaisons.

Il peut s’agir de symptômes d’un mélanome à un stade avancé.

Alphabet solaire – que devez-vous savoir sur votre peau ?

Certains facteurs augmentent le risque de transformation des lésions neutres en grains de beauté dangereux.

Le premier d’entre eux est l’effet nocif des rayons ultraviolets, qu’ils soient naturels – la lumière du soleil – ou artificiels, comme les lits de bronzage.

Lire aussi  Remède de grand mère pour faire baisser les Gamma GT : nos conseils et astuces !

C’est la protection contre l’exposition excessive aux UV qui est citée comme l’élément le plus important dans la prévention du mélanome.

La prédisposition génétique, les faibles niveaux de mélatonine, qui a un effet protecteur, et l’irritation constante (mécanique ou chimique) du nævus – par exemple, lorsqu’il apparaît à un endroit frotté par un soutien-gorge – jouent également un rôle important.

Les grains de beauté dangereux – prise en charge

Les grains de beauté dangereux - prise en charge

La dangerosité des grains de beauté est toujours évaluée par un spécialiste – un dermatologue ou un chirurgien oncologue.

Il doit être consulté chaque fois qu’une lésion cutanée suscite des inquiétudes. Les personnes ayant des antécédents familiaux de mélanome doivent être particulièrement vigilantes.

Sur la base de cet examen, le médecin décide si l’ablation du grain de beauté est nécessaire. L’intervention chirurgicale porte généralement sur l’ensemble de la lésion ainsi que sur une marge de sécurité de peau saine.

Les raisons de consulter un dermatologue

Seul un examen histopathologique peut répondre à la question de savoir si des cellules cancéreuses étaient présentes.

Si c’est le cas, le patient est soumis à d’autres diagnostics pour évaluer la possibilité de métastases.

Le mélanome diagnostiqué à un stade précoce est totalement guérissable dans la grande majorité des cas.

Les grains de beauté dangereux – prévention

Les grains de beauté dangereux - prévention

Les propriétaires de grains de beauté ne doivent pas s’inquiéter de la présence de lésions.

Il est important d’être prudent et de connaître les facteurs susceptibles de provoquer un cancer, ainsi que de s’auto-observer régulièrement.

Les aspects les plus importants liés à la prévention peuvent être résumés en quelques points :

  1. la vigilance doit être éveillée par toute modification d’un grain de beauté déjà connu – rupture de symétrie, agrandissement, changement de couleur ;
  2. des symptômes prolongés d’inflammation ou l’apparition de saignements à l’intérieur d’un grain de beauté doivent faire l’objet d’une consultation immédiate ;
  3. lors de l’auto-examen régulier, il est utile d’utiliser les critères ABCD(E) et d’appliquer le principe appelé « vilain petit canard » ou « différent de tous » – si un grain de beauté pigmenté se distingue des autres, il vaut la peine de le montrer au spécialiste ;
  4. les grains de beauté et les taches de naissance apparaissent naturellement sur le corps et sont dans la plupart des cas des lésions bénignes. Cependant, il est très important d’éviter les facteurs qui peuvent conduire à la malignité. Cela implique une protection adéquate contre les rayons du soleil – l’utilisation de crèmes avec des filtres UV élevés, l’évitement de l’exposition de la peau nue au soleil (entre 11 et 16 heures) et les bains de soleil (y compris les lits de bronzage).

Il convient de rappeler qu’un dépistage précoce du mélanome offre près de 100 % de chances de guérison complète.

C’est pourquoi il est si important que les propriétaires de naevus observent leurs naevus et consultent un médecin en cas de symptôme inquiétant.

Laisser un commentaire